+
Grossesse

Choses à faire avant de tomber enceinte

Choses à faire avant de tomber enceinte

La famille est la pierre angulaire de la société. Une femme et un homme sont formés par la fusion de la multiplication et continuent leur vie. En d’autres termes, les candidats mères et pères devraient
Il est indispensable que les autres membres de la famille et la société aient la sensibilité nécessaire.

En fait, on pense que l'infertilité et les examens nécessaires après avoir consulté le médecin après avoir pris des mesures
le problème n'est pas l'infertilité et il semble qu'il s'agisse de facteurs psychologiques très simples, tels qu'une carence en vitamines ou le stress. Cela montre que il est inévitable qu'une mère enceinte prêter attention à sa vie sociale et physique en s'adressant à un bon médecin et en faisant examiner ses valeurs sanguines lors de la préparation du processus.

Que devrait-on faire avant la conception?

Il faut faire attention au sommeil et aux habitudes alimentaires. Les aliments riches en vitamines et minéraux sont préférés
Il convient de consommer des aliments riches en calcium, tels que du yogourt au lait, des légumes, des fruits, des protéines de haute qualité pour une viande fraîche sans hormones et du poisson, à intervalles réguliers. Le stress devrait être évité. Parce que la mère candidate à ce processus
les changements d’équilibre hormonal et émotionnellement plus fragiles.

Dans ce processus, où la future mère a des préoccupations différentes pour le bébé, elle et son environnement
devrait faire attention. Lors de la préparation d'un bébé, il ne faut pas confondre repos et manque de clarté. Si possible, faites des exercices et marchez régulièrement. Vous devriez faire attention à votre indice de masse corporelle. L'excès de poids retardera votre grossesse et affaiblira votre corps après que vous ayez pris les vitamines nécessaires, même si vous êtes enceinte.

Quand devrais-je aller chez le médecin pour tomber enceinte?

Pour devenir enceinte, votre équilibre hormonal doit être approprié. Des niveaux adéquats de l'hormone prolactine, que le cerveau doit sécréter, sont essentiels à la fois pour la grossesse et pour l'alimentation du nourrisson. Outre la mesure des taux d'hormones et de TSH dans le sang de la mère, les tests de groupe sanguin et les tests de rubéole sont d'autres mesures à prendre pour lutter contre l'incompatibilité sanguine et les maladies infectieuses.